Erquy - Alet

 

3-A

VOIE D'ERQUY A ALET

       Le vieux Chemin Moteux ou Chemin de l'Enfer qui part du port de la Bouche à Erquy et rejoint les Hôpitaux daterait de l'époque gallo-romaine.

erquy-chemin-de-l-enfer.jpg

le chemin de l'Enfer

         La voie venant d'Erquy passait par les Sables-d'Or, Fréhel, Port-à-la-Duc et Matignon.

       Port à la Duc enjambe l'estuaire du Frémur au fond de la baie de la Fresnaye. Ce passage à gué existe de longue date et comme son nom l'indique, c'était un petit port de marchandises bien abrité au fond de la baie. La petite station routière devint au moyen âge la propriété des templiers, sur le lieu de passage des chemins de pèlerinage.

port-a-la-ducerquy-alet.jpg

gué du port à la Duc

      A Matignon, elle était rejointe par la voie arrivant du Chemin-Chaussé (D14)  par Saint-Jean, le gué de Montbran sur le Frémur, le Temple, la Haute-Ville et l'Echaussée. [Le Chemin-Chaussé et Saint-Jean étaient les carrefours de deux autres voies venant également d'Erquy, celle de Saint-Jean par les Hôpitaux, les grèves des Sables-d'Or et Plurien (D89).]  Elle rejoignait Notre-Dame du Guildo par l'Hôpital, le Pont Quinteux et la Croix aux Merles.

      Notre voie franchissait l'Arguenon dans son estuaire, au Guildo (1), site qui fut occupé de très longue date (découverte de tuiles romaines et poteries en grand nombre). Une garnison romaine s'y trouvait, protégeant le passage, remplacée plus tard par un premier château en bois, au Xème siècle.

gue-du-guildo.jpg

le gué du Guildo

      Après Ploubalay, elle se continuait par les Haiesla Ville ès Provost.

     Un embranchement s'en détache par le Nord-Est et semble rejoindre directement Dinard suivant approximativement le tracé de l'actuelle D168, il passe à la Millière, Beauregard et Bellevue 200 m au nord de la D168. Il arrive dans Dinard au Haut Chemin, toponyme caractéristique, et rejoint l'anse du Pissot où pourrait se trouver un franchissement de la Rance à marée basse, à travers l'estuaire, par le Rocher de Bizeux jusqu'à l'Anse Solidor à Saint-Servan (2).

anse-du-pissot-dinard-voie-romaine.jpg

anse du Pissot à Dinard, traces de roues de chars gravées dans les rochers

     De notre voie, on retrouve le tracé à la Ruais, deux kilomètres à l'Est de Ploubalay. Elle traverse le Frémur un kilomètre plus loin, au Pont ès Omnès. La voie de Corseul à Alet la rejoint et elles entrent ensemble dans Pleurtuit par les Ecotais et la Belle-Croix.

 

pont-omnes-voie-romaine.jpg

la voie romaine - le Pont Omnès

     Ensuite le chemin rejoint le gué de Jouvente par la Piltais et Saint Antoine afin de traverser la Rance. Jouvente a été un passage de la Rance utilisé dès l'époque gallo-romaine, sur la voie Corseul - Ploubalay et Pleurtuit - Saint-Malo. En face, sur la rive droite, se trouve la Passagère. A marée basse, un passage à gué permettait la traversée du fleuve dont la vallée fait un kilomètre de large à cet endroit. Le port de Jouvente est reconnu sur des chartes dès le début du XIIIème siècle.

cale-de-jouvente-1.jpg

     Nous pouvons voir dans le toponyme Jouvente une déformation du nom Jovis - Jupiter à qui un temple aurait été dédié afin de recueillir les offrandes permettant une bonne traversée du fleuve.

 

 

 

(1) le Guildo : traduction gué dangereux

(2) Cette voie a été repérée par Bertrand Alexandre en 1869.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site