voies depuis le Yaudet

 

3-M

DEPARTS DES VOIES DEPUIS LE YAUDET

 

le-yaudetporteromaine-1.jpg

 

mur-gallo-romain-yaudet-1.jpg

fortifications romaines - le Yaudet

port-yaudet-et-route-romaine-1.jpg

port du Yaudet et chemin d'accès à l'ancienne ville fortifiée

     A l'embouchure du Léguer, Vetus Civitas - la vieille cité - a conservé les traces d'un important site gaulois fortifié, réutilisé et agrandi à l'époque romaine. Ce port d'échouage fut un centre de commerce entre cités (découverte de monnaies de différentes cités). Siège d'une garnison romaine et même pendant quelques années évêché, la ville fut victime des invasions barbares et normandes. Progressivement abandonnée, Ar Yoded (le Yaudet) perdit son importance au profit de la forteresse médiévale de Lannion et de l'évêché de Tréguier. Seul un petit village de pêcheurs y a survécu au milieu de ruines impressionnantes.

voie-romaine-yaudet-1.jpg

voie romaine, le Yaudet

A l'époque de sa puissance, plusieurs voies partaient de la cité, vers l'Est et vers le Sud :

Une première rejoignait Ploulec'h au sud, marquée par le milliaire christianisé que l'on voit, encastré dans le mur de l'enclos de l'église.

Milliaire 1

le milliaire de Ploulec'h

Elle continuait ensuite vers le sud (D38) direction Carhaix (voir voie de Carhaix à Vieux-Marché). Elle gagnait le fortin de Saint Mathieu en Plouaret, où fut trouvé au XVIème siècle, près de la fontaine, le cavalier à l'Anguipède. 

Cavalier a l anguipede plouaretPlouaret, le cavalier à l'anguipède - période romaine

Reconstitution anguipede 3m

essai de reconstitution - association bretonne d'archéologie

Au sud de Ploulec'h, elle croisait une autre voie romaine de Lannion à Morlaix.

La voie principale continuait vers Loguivy-les-Lannion, en suivant la ligne des hauteurs qui bordent la rive gauche du Léguer. Elle passait par Crec'h Olen, Croaz Min, le BoutilSaint-Lavan, Kerneguez, Kerilis, Kerhoës, Pen ar C'hra, alternant aujourd'hui entre des parties en chemin creux et la route goudronnée moderne (la fin de ce parcours correspond à une partie du GR34). Dans Lannion, juste avant le Léguer, un embranchement s'en détachait à droite pour mener vers Ploubezre (D11). L'autre tronçon traversait le Léguer au niveau du pont de Kermaria près duquel ont été retrouvés de nombreux vestiges archéologiques. Kermaria, d'abord un gué puis un pont, fut depuis toujours le passage obligé car le plus proche de la côte, afin de gagner la rive droite, à marée haute.

pont-de-kermaria-1.jpg

le pont de Kermaria sur le Léguer

le-leguer-a-maree-basse-1.jpg

le Léguer à marée basse

Une fois le pont franchi, la voie se séparait une première fois en deux : un premier branchement à gauche menait vers Perros-Guirec et Ploumanac'h, l'autre se continuant vers le quartier de Saint-Marc. Et, un kilomètre encore après, la voie se partageait à nouveau en deux, un axe menant vers Tréguier (D31), l'autre vers Guingamp (D786).

Pour aller depuis le Yaudet vers l'Ouest, le pont du Pont Roux, situé au sud de la cité, permettait de franchir le fond de l'estuaire.

pont-du-pont-roux-yaudet.jpg

 

Pont-Roux

 

Vers le sud-ouest, une autre voie prenait la direction de Quintin par Lannion et Guingamp.

Des espaces de villégiature existèrent sûrement près du fort romain du Yaudet. Témoins ce riche établissement thermal construit au Ier siècle au Hogolo.

Thermes du hogolothermes du Hogolo

 J p pinot voies le yaudet

 

reproduction carte de J. P. Pinot

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site