Corseul - Alet

 1 - A

VOIE DE CORSEUL (Fanum Martis)

A SAINT-SERVAN (Alet)

 

     Depuis Corseul, la nouvelle capitale des Coriosolites, une voie rejoignait l'ancienne capitale Alet. Plusieurs tracés sont possibles : par Dinard et l'estuaire de la Rance, par la Vicomté et le gué de Jouvente ou plus au sud en reprenant les tracés de Corseul à Avranches puis de Rennes à Alet.

     La voie quittait Corseul par le nord-est et prenait la direction de Languenan par la Ville ès Fous, les Hautes Fosses, la Gare et Lesmen. Elle se continuait par la Tourelle, Bellevue, la Ville Piquant, la Rougerais, la Pilotais et elle traversait le Frémur près de la Motte Olivet. Elle entrait enfin dans Tréméreuc après être passée à la Rouxière et la Ville Aubé. Elle prenait ensuite la direction de Pleurtuit où un embranchement permettait d'atteindre soit Dinard puis le Pissot par la Ville Baslé soit Jouvente par Saint Antoine.

Corseul alet 1la voie de Corseul à la Rougerais

Corseul alet 2la voie de la Rougerais à Pleurtuit puis la Rance :1 vers le Pissot , 2 vers Jouvente

     Les différentes traversées de la Rance sont analysées dans la page Reginca-la Rancemais nous considérerons que, pour arriver le plus rapidement à Alet, seuls les deux premiers tracés par le nord seront privilégiés.

1. par Dinard : dans l'anse du Pissot, en la Vicomté-sur-Rance (au nord-ouest du barrage de la Rance), des traces d'ornière pourraient indiquer le passage vers Alet, à marée basse à travers l'estuaire de Rance. Le passage à gué devait mener au rocher de Bizeux, puis vers l'anse Solidor à Saint-Servan.

Dinard

l'anse du Pissot

Anse

Notons les lieux-dits le Vieux Chemin en la Vicomté et le Haut Chemin entre Dinard et la Richardais.

 Jouvente 1

la cale de Jouvente

2. par Jouvente dont l'éthymologie Jovis - Jupiter - évoque un temple dédié au dieu qui aurait pu se trouver à cet endroit, permettant de l'invoquer pour une bonne traversée de la baie en direction de la Passagère puis Saint-Jouan où elle rejoint la voie de Rennes à Alet. Des vestiges d'époque romaine ont été mis à jour sur l'autre rive, à la Passagère.

La

 la Passagère - réemploi d'un fragment de statue romaine dans un mur

       Par la rive droite de la Rance, elle rejoint Alet, aujourd'hui Saint-Servan, en Ille-et-Vilaine.

 Alet 1l'éperon d'Alet  et la Rance - les passages 1-le Pissot 2-Jouvente

 

Une riche villa gallo-romaine à Langrolay-sur-Rance :

Langrolay sur rance

vue générale de la villa

L’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) a mis à jour en 2016 une grande villa avec thermes, dans le cadre de la réalisation d’un lotissement dans le bourg de Langrolay. Occupée par une riche famille coriosolite entre le Ier et le IVe siècle après J.-C., la villa, surplombant la Rance au niveau du mont Gareau, s'étend sur 2 ha. Elle compte 1 500 m² habitables, les bâtiments d’habitation sont bordés de 120 m de galeries.

Les thermes, d’environ 400 m², comprenaient deux piscines dont une chauffée, un sauna, des salles de massage. Les murs et plafonds étaient ornés de peintures, et d’enduits incrustés de coquillages.

Pilettes hypocauste langrolay

détail - les pilettes de l'hypocauste

.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×